12.7.11


Alors pour ceux et celle qui ne l'on pas encore vous pouvez le télécharger ici.
Pour nous toujours rien de nouveau, toujours pas d'AR de la poste à croire qu'ils l'on mangé…


J'ai de plus en plus de mal à ne pas penser qu'au Québec, et je commence à déprimer, le départ me parait si loin. 
Voir beaucoup de vos dossiers qui se terminent et tous vos départs qui approchent (même si je suis très contente pour vous) me donne un peu le cafard.

J'aimerais tellement en être aux IVM et me dire qu'ils ne nous restent qu'un mois avant de commencer notre nouvelle vie,parce que même si nous sommes quand même beaucoup plus heureux ici qu'en haute marne, j'ai vraiment vraiment hâte de partir.
Je crois que c’est finalement mon premier "coup de blues" depuis le début de l'aventure, j'avais réussi à me couper un peu du monde, à m'occuper l'esprit, le déménagement aidant, ma création d'entreprise….
Mais là, je n'y arrive plus.

Je me réveil toutes les nuits en essayant d'imagine notre vie une fois au Québec, et je me rends malade de ne pas savoir où je veux aller, mon coeur balance entre Québec et Sherbrooke les deux villes on leur atout et leurs inconvénients et je n'arrive pas à faire un choix. Québec n'était pas censé entré en compétition comme quoi un voyage est vraiment indispensable, parce que l'on se fait vraiment des idées, et une fois sur place tout est si différent, délicieusement différent.
Enfin, j'arrête de m'apitoyer sur mon sort, et désoler pour ceux qui auront lu jusqu'au bout, je sais bien que tout le monde à des soucis et que les miens ne sont pas dramatique, mais quand même ça fait du bien des fois de s'épancher un peu !

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je pense qu'un jour ou l'autre le coup de blues nous rattrappe tous, pas facile d'essayer de penser à autre chose on est ds la même galère....Courage

Kristel

SupakAt a dit…

Oui je te rassure, on est tous passé par là au moins une fois… voire beaucoup plus !!!

Courage, le moral reviendra, les choix se feront petit à petit.

Amorcer un changement est toujours difficile mais celui-là l'est particulièrement.

Quand bien même c'est difficile à vivre, les doutes, angoisses, désespoir font partie de l'aventure et c'est aussi grâce à eux que les réponses à tes questions se feront. Alors fais le dos rond et attends de récolter les fruits :) Ouais, pus facile à dire qu'à faire, je sais, je sais…

cinq au quebec a dit…

Merci pour votre soutien c'est gentil.
bon de toute façon je n'ai pas le choix, mais c'est clair que ce n'est pas facile, il faudrait juste que j'arrive à me changer les idées et continuer mon chemin jusqu'à la prochaine étape
encore merci
nad

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je pense que c'est normal d'avoir des coups de blues quand on attend longtemps quelque chose que l'on désire de tout coeur. C'est le premier pour vous, et à ce stade, je trouve que vous avez bien tenu le coup!! Moi je déprime déjà, nous avons envoyé notre dossier de CSQ le 21 mai 2011 et à ce jour toujours pas d'accusé de récéption du BIQ!! ni de prélévement des frais!!! ca me fait un peu peur, surtout quand je lis d'autres blogs et je voix qu'en général il faut compter 1mois, 1mois/2..... J'ai pas finis d'avoir des coups de blues.....
Courage
TINA

katia a dit…

c long la procédure je comprend on est passé par la...nous sommes a sherbrooke et la vie et cool par ici...ville a taille humaine par contre suivant ton emploi en hors saison c plus calme...sinon québec je connais pas encore
a bientot
kat

cinq au quebec a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
cinq au quebec a dit…

Katia:
C'est le regret de notre voyage on a pas assez visité Sherbrooke, mais avec la fatigue, les petits qui me manquaient trop du coup je me levais à l’aube pour les voir à la web cam… on à juste vu la rue principale en allant chez Aline et Vincent et on avait été hyper déçue sur le coup, mais en faite on à rien vu, et du coup j'ai peur que l'on choisisse d'aller à Québec alors que Sherbrooke aurait pu nous plaire dans d'autres conditions, bon après comme je disais rien est définitif, mais on aimerait faire le bon choix dès le départ, alors je regarder toutes les photos que je trouve.
A bientôt

cinq au quebec a dit…

Tina:
Oui c'est sur on à tenue bon jusque-là s'est déjà pas mal !
Et pour vous, il ne faut pas s'inquiéter vous allez le recevoir d'ici peu, puis aux finales s'est un peu un délai global, j'ai moi aussi chercher à comparer, et par exemple alors que nous n'avons pas eu d'entrevue au BIQ, nous sommes dans les mêmes délais que beaucoup d'autres familles, je pense qu'il faut ce dire qu'il y en a pour1 an 1 1/2 ans et pas trop regardé les dates en détail sinon ben ça met le moral dans les chaussettes. bon pour le coup je sais que c'est très dur à faire.mais bon. Vous voulez allez où  ? vous avez des enfants ? vous pouvez me répondre en MP si vous voulez
bon courage et tenez moi au courant de la suite
Nad

katia a dit…

je pense qu aller a quebec pour commencer est intelligent...ya du travail et c visiblement un jolie ville et au pire apres vous pourrez bouger. Je comprend qu on puisse etre decu par sherbrooke c vrai ke la rue principale est pas terrible mais pour le reste c une superbe région...va voir sur mon blog si tu veux g une vidéo sur sherbrooke bon ok c de la promo mais bon....

Sylvaine a dit…

on a eu des coup de blues avant de partir et surtout après .. parce que quand tu es dans un autre pays avec pas de répère et pas d'amis ... t'es perdu !!! Et là c'est le clash aussi... tu a un ras le bol parce que tu attends impatiemment ton AR et lorsque tu l'as tu es heureux mais après l'euphorie du voyage et de la découverte ... la réalité de monte aux yeux et tu t'aperçois que tu n'es pas à ta place et d'ailleurs tout le monde te le répéte parce que tu es immigré !!! j'ai vécu vos attentes vos espoirs et vous allez vivre aussi votre propre désespoir !! moi, j'en suis là !! a me demander tous les jours ce que je fous là et pourtant ma mari vit ce qu'il a toujours révé mais là aussi il s'aperçoit que le travail n'est pas le même qu'en France et que la productivité et la rentabilité ils connaissent pas les québécois...ils vivent à leurs rythmes et ils se demandent pourquoi ils se font envahir par des chinois, des français et des noirs...parce qu'eux veulent bosser et pas les québécois... mais ça vous le découvrirez par vous même...bon courage

Translate